Vous avez surement déjà eu vent des nettoyeurs de l’extrême… Mais savez-vous vraiment de quoi il en retourne ?
Peu probable tant la profession s’avère méconnue et peu médiatisée.
C’est ce qui nous a poussé à rédiger cet article, pour vous en dire plus sur les tenants et aboutissants de notre métier.
Prêt(e) à en apprendre davantage ? Alors, c’est parti !

Qu’est-ce qu’un nettoyeur de l’extrême ?

C’est à la fois précis et vague. La puissance du terme extrême, laisse transpirer quelque chose mais manque de spécificité.
Le manque de médiatisation et de spécialistes (en France comme dans le monde) n’aide pas à faire connaitre une profession, pourtant indispensable.

Pourquoi indispensable ?
Tout simplement parce que ce sont les nettoyeurs de l’extrême qui se chargent de nettoyer ce que personne d’autre ne nettoie.
Un appartement insalubre, une pièce après la mort d’une personne (nous vous en diront plus sur ce sujet plus tard dans cet article), un logement ayant subi un incendie grave. 

Malgré un réel manque de notoriété chez le grand public, cette profession est très demandée et les professionnels du secteur ne manquent pas de travail.
En effet, peu de personnes souhaitent se lancer dans ce métier aussi difficile physiquement que sur le plan mental. 

Il faut dire que malgré une demande en constante hausse (et ce même avant la crise du covid-19) la carte de visite ne fait pas rêver. 

Un mal pour un bien puisqu’il préserve le marché des amateurs surfant sur la vague covid-19 et attirés par l’appât du gain. 

Sur quels types d’interventions intervient un nettoyeur de l’extrême ?

Maintenant que vous en savez davantage sur ce qu’est un nettoyeur de l’extrême, nous allons pouvoir nous pencher avec plus de précision sur les prestations qu’il est en mesure de fournir :

  • Nettoyage après la découverte tardive d’une mort naturelle
    C’est l’intervention « après-décès » la plus répandue.
    Et pour cause, le nombre de personnes qui décèdent à domicile est de plus en plus élevé. Et dans le cas d’une découverte tardive du corps, les conditions sanitaires du logement sont particulièrement exposées.
    Ce qui empêche une vente, une mise en location ou tout autre usage du bien avant un nettoyage spécifique des nettoyeurs de l’extrême.
    Le nettoyage peut s’avérer plus ou moins complexe en fonction de l’état de décomposition éventuel du corps. Un phénomène pas si rare que ça quand on sait que les corps peuvent être retrouvés après plusieurs semaines, voir plusieurs mois pour certains.
  • Le suicide d’une personne dans son logement
    C’est également une situation courante et presque banale pour un nettoyeur de l’extrême. En effet, ce sont eux qui interviennent pour nettoyer la pièce concernée. Un cas qui peut s’avérer d’autant plus complexe en cas de découverte tardive du corps…
  • Sur une scène de crime
    Les scènes de crime : Encore un autre endroit où les nettoyeurs de l’extrême doivent intervenir. Elles peuvent être vraiment difficiles à vivre pour ces derniers en fonction de l’état de la pièce (tâches de sang multiples, moisissures, éléments organiques, etc.) 
Plus qu’un simple nettoyage, le but d’une telle intervention est d’éliminer tout risque de prolifération des bactéries.
  • Le syndrome de Diogène
    Il ne s’agit ici pas d’une scène de crime, ni même d’un nettoyage après décès.
Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement associant une négligence extrême de l’hygiène corporelle et domestique ainsi qu’une syllogomanie (accumulation d’objets hétéroclites).
Une pathologie qui mène, vous l’imaginez, vers une insalubrité totale et complète du logement concerné. 
Il s’agit d’abord de jeter les détritus et objets superflus, de sauver ce qui peut l’être avant de procéder à une désinfection complète du logement.
  • Le nettoyage après sinistre
    Dans ce cas, les nettoyeurs interviennent pour remettre un logement en état après un incendie ou une inondation. 
Le nettoyage s’effectue généralement après passage d’un expert en assurance, chargé de chiffrer les dégâts. 
Dans de nombreux cas, la prestation est couverte par celle-ci.

Comment procèdent-ils pour nettoyer la zone ?

Difficile de résumer en quelques lignes comment les nettoyeurs s’y prennent pour nettoyer.
Impossible également de vous donner le détail des produits utilisés (produits qui varient d’ailleurs d’un spécialiste à l’autre).
Mais voici quand même quelques éléments qui devraient vous permettre de mieux comprendre les pratiques du métier. 

Évidemment, après un décès, le nettoyage de la zone concernée n’intervient qu’après enlèvement par la police scientifique ou les pompes funèbres. 

Ensuite, selon la situation un tri peut s’effectuer entre les objets pouvant être sauvés et les autres définitivement perdus. C’est la première phase, qui s’apparente davantage à du rangement qu’à du nettoyage. En amont un périmètre est défini.

Ensuite, les nettoyeurs de l’extrême usent de produits particulièrement puissants permettant de désinfecter l’ensemble de la zone concernée.
Ces produits sont bien entendu interdits à la vente pour le grand public. Seuls des professionnels sont autorisés à y avoir recours. Notons également qu’ils sont protégés par une combinaison. Un équipement qui leur permet d’être protégés, entre autres contre les éclaboussures de ces produits toxiques.
Cette étape est laborieuse et peut durer plusieurs heures selon la surface et l’intensité nécessaire au traitement. 

Par la suite, les nettoyeurs de l’extrême peuvent procéder à l’évacuation des déchets, meubles et objets non conservés (par choix ou obligation) par le commanditaire.
Ils doivent également remettre un certificat spécifiant que la zone est de nouveau parfaitement sure et habitable pour les habitants. 

Comment devient-on nettoyeur de l’extrême ?

Bien que le métier de nettoyeur de l’extrême apparaisse comme un métier vraiment à part, la formation nécessaire à sa pratique n’est pas différente des autres métiers du nettoyage.
Ainsi, si aucun diplôme n’est requis, un CAP Agent de propreté et d’hygiène constitue la première étape à franchir pour qui souhaite apprendre toutes les techniques de nettoyage professionnel.

Si elle n’est pas obligatoire, une certification 3D (dératisation, désinfection et désinsectisation) est évidemment un plus dans ce genre de métier.

Enfin, nous souhaitons insister sur l’importance de la préparation mentale.
En effet, il est indispensable de prendre de la distance et du recul avec les scènes rencontrées.

Vous en savez désormais davantage sur la profession de nettoyeur de l’extrême.
Un métier spécifique et difficile qui n’en reste pas moins indispensable. 

Besoin d’un nettoyage de l’extrême ?
Contactez-nous !